the

good

wire

La science (libre) sur smartphone : Elementary

2019-08-02

Je démarre une petite série d'articles sur quelques applications pour smartphones en lien avec les sciences ou les techniques. Elles seront tantôt dédiées à la curiosité en permettant à tout un chacun de découvrir un domaine, tantôt ce seront des outils utiles au chercheur, à l'ingénieur ou à n'importe qui voulant pratiquer les sciences. Dans tous les cas ce seront des applications libres et open source disponibles sur l'excellent market F-Droid. Celui-ci ne propose que des applications vérifiants ces conditions et ce dans tous les domaines pour les plateformes android (ou assimilées). Vous pouvez le télécharger en suivant ce lien: f-droid.org.

Elementary

Ecran principal de l'application Elementary
L'écran d'acceuil de l'application Elementary avec les éléments du tableau périodique classés par familles.

On commence avec un classique, Elementary est une application permettant de visualiser les éléments sur le tableau péridodique de Mendeleïev et leurs propriétés (un peu comme l'application inclue dans certaines calculatrices de lycée, vous vous souvenez ? ^^). \'Evidemment il existe quantité d'autres applications ou de sites web sur lesquels visualiser ces données, alors quel intérêt présente celle-ci me diriez-vous ?

Tout d'abord la source des informations. Comme beaucoup d'autres, Elementary présente un nombre conséquent d'informations sur chaque élément (masse, configuration électronique, point de fusion, etc.) mais elle ne se contente pas de copier ce que l'on trouve sur Wikipédia. Ici les données proviennent d'une base de données publiée par le National Institute of Standards and Technology (NIST) qui est spécialisé dans la métrologie. On a donc une source direct fiable scientifiquement pour ces informations.

La grande quantité d'informations est également un point important, si l'on y trouve les incontournables comme la masse atomique de l'élément, Elementary nous propose également des données tout à fait utiles lorsque l'on fait de la chimie ou que l'on étudie les matériaux. On aura par exemple accès à l'électronégativité de l'atome (utile pour déduire son potentiel de réaction chimique), à sa chaleur spécifique (requise pour quasiement tout calcul de thermodynamique) ou encore à la liste de ses isotopes. C'est donc un outil de travail intéressant.

Mais Elementary n'est pas que dédiée aux initiés, en effet l'application propose pour chaque élément d'accéder facilement à sa page Wikipédia et surtout à une vidéo de présentation vulguarisée! Ces vidéos sont issues d'un autre projet de l'université de Nottingham et sont accessibles sur YouTube, elles font généralement entre 10 et 20 minutes et sont facilement accessibles pour qui comprend l'anglais (c'est là le seul point faible, si l'application est entièrement traduite ce n'est pas le cas des vidéos).

Les détails sur l'élément carbone
Le détail des données sur le carbone avec en haut à droite les liens vers la page Wikipédia de l'élément et sa vidéo de présentation.

Pour finir Elementary possède encore d'autres qualités comme une interface simple et ergonomique, disponible en thème sombre ou clair, un moteur de recherche par nom (si vous connaissez le nom d'un élément mais pas son symbole qui est parfois issu du terme le désignant dans une autre langue) ou encore le fait d'être libre et open source (sous licence MIT). Ça change des applications pour lycéens du Google Play Store pleines de pubs et demandant l'accès à tous vos contacts pour vous afficher des informations librement accessibles dans une interface buguée...

C'est tout pour cette fois, j'espère que vous apprécierez cette série. Le prochain billet parlera d'un autre problème courant de laboratoire: convertir les unités ! (Surtout quand elles sont en système impérial...)

Commentaires:

Ajouter un commentaire

Les champs précédés d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Aucun commentaire.